Le goût des autres…

2 commentaires »

  1. Sassi a dit

    Bonjour,

    Le sujet est vaste et complexe. Je voudrais juste donner un complément à votre article au démeurant très interréssant : La culture. En effet l'appréciation de certaines oeuvres nécessite la connaissance du contexte de l'époque, tant social qu'artistique. Cela permet de remettre l'oeuvre en perspective pour apprécier la façon dont elle s'inscrivait dans son époque. Sans cela elle peut nous paraitre abscon ou insignifiante. Par exemple je faisais écouter un morceau du velvet underground à mon fils agé de 14 ans qui me disait : le son est pourri et ça fait vieux rock….(eh oui ça tranche!) Tout cela pour dire que si la subjectivité se niche dans l'émotion, le lien à l'oeuvre, celui-ci  requiert parfois une culture, une connaissance purement intellectuelle pour accéder à cette émotion….

    • Jack a dit

      Merci de votre commentaire qui nous amène sur le terrain de la culture, que je n’ai pas abordé ici. Je suis tout à fait d’accord avec vous sur la connaissance qui éclaire le jugement esthétique même si, comme je l’ai écrit dans l’article, une fois listées toutes les qualités de tel ou tel morceau de musique, on est rendu à sa propre subjectivité pour l’appréciation. Bien sûr, on essaye de replacer les œuvres dans leur contexte d’origine mais on les juge forcément avec nos oreilles d’aujoud’hui, habituées aux dissonances, avec un diapason à 440Hz, des tempi plus rapides, une lutherie moderne, etc. Et que dire de la musique enregistrée qui capte pour nous les œuvres et qui devient un acteur à part entière de ce qu’on entend à partir du XXème siècle. J’ai assisté à une conférence où un musicien fort connu a dit « La vraie musique, c’est la musique live »…

      Ce que je voulais surtout développer avec cet article, c’est une forme de tolérance en levant certains quiproquos qui nous entraînent rapidement vers la dispute ;-) Par exemple, j’ai des amis qui n’écoutent que les versions live… Sûrement pour atteindre à une forme d’authenticité… Je connais une personne qui ne peut aimer que des musiciens dont elle approuve le comportement… Je connais une autre personne qui n’aime que le jazz d’avant 1975. Etc. Etc. Donc, quand je me trouve à devoir parler musique avec quelqu’un, j’essaye toujours de savoir quels sont les préjugés/pré-supposés sur lesquels elle fonde son jugement, avant de me lancer dans de vaines querelles ;-)

Laisser un commentaire

bruits

pédagogie – humeurs etc. La partie « philosophique » du site…

La musique médiévale

La musique au moyen âge

La musique au cinéma n’est-elle qu’un papier peint pour le film ?

Igor Stravinsky

Histoire de mon oreille

La recherche avancée dans Spotify

Les différents genres de musique

Le goût des autres…

Les hommes se disputent, une toile de Louis-Léopold Boilly en 1818

Les hommes se disputent, 1818, Louis-Léopold Boilly

Pensées sur la musique

Sur la musique - André Suarès

Spotify AI

Intelligence artificielle au sein du logiciel Spotify

Le guitariste ignorant

Pat Martino, guitariste et philosophe

Pat Martino, guitariste et philosophe

Guitariste, musicien ou artiste ?

Alan Licht

C koi la muzic ?

Un article pour se détendre

The Infinite Variety of Music

The Infinite Variety of Music, by Leonard Bernstein

Le caractère de la musique

portrait de Marc-Antoine Charpentier

Le guitariste et le travail

Santa Claus is coming...

Répéter

icône de boucle

Pierre Boulez

le monde merveilleux de la guitare électrique

La guitare Gnossienne du luthier français Alquier

les 10 oeuvres françaises les plus exportées

Denis Diderot : Les leçons de musique

Les chansons les plus reprises au monde