jackguitar

la guitare éclectrique de Jacques Vannet

Jack a dit...

Brahms

Visite de Brahms : un génie !

Note de Robert Schumann après la visite d'un jeune compositeur de 20 ans venu lui présenter ses compositions

Robert Schumann

La musique médiévale

Le Roman de Fauvel
Le Roman de Fauvel

Ars nova

L’Ars nova est un courant de la musique médiévale occidentale, centré sur la France, et qui englobe une période comprise entre l’écriture du Roman de Fauvel (1310-1314) et la mort de Guillaume de Machaut (1377). On utilise parfois ce terme pour désigner, d’une manière générale, l’ensemble de la musique polyphonique européenne du XIVe siècle.

L’usage liturgique de la musique de l’ars nova fut fermement rejeté par l’Église catholique pour cause de « distraction des fidèles lors des offices ». Le chant monophonique, déjà harmonisé pour un simple orgue, s’est vu altéré, fragmenté, et dissimulé derrière des mélodies profanes. Les paroles des poèmes d’amour courtois pouvaient être chantés au-dessus de textes sacrés, ou des textes sacrés pouvaient être placés à l’intérieur d’une mélodie profane. Ce n’était pas tant la polyphonie qui était une offense dans les âges médiévaux, mais la notion de musique profane qui se combine au sacré et prenant place dans la liturgie.

Il n’y pas lieu de tracer une ligne séparatrice entre l’ars antiqua et l’École de Notre-Dame, car le terme « ars antiqua » a été forgé par les théoriciens de l’ars nova pour décrire tout ce qui avait été fait avant en matière de polyphonie savante (période allant de 1170 à 1310-1320, et comprenant par conséquent l’époque de l’école de Notre-Dame). Les mêmes genres appartiennent aux deux périodes, avec un développement remarquable de la notation musicale au cours de l’ars nova. Les principales améliorations qui ont eu lieu lors de l’avènement de cet « art nouveau » sont majeures et concernent la polyphonie, les modes rythmiques, la notation musicale et l’isopériodicité. L’idée sous-jacente à l’utilisation de ces techniques était de créer de la musique d’une plus grande expressivité, et de varier le répertoire du siècle précédent. On peut la mettre en parallèle avec l’utilisation de la perspective en peinture, et cette étape est nécessaire si l’on veut comprendre les évolutions de l’art musical.

Ars subtilior

La locution ars subtilior a été inventée en 1963 par la musicologue Ursula Günther pour définir une évolution de l’ars nova apparue après la mort de Guillaume de Machaut (1377), dont la principale caractéristique était son extrême raffinement et sa complexité rythmique et polyphonique. C’est en France et en Italie que cette musique est apparue, on en trouve des exemples à la cour du duc Jean de Berry et de Gaston Fébus, ainsi qu’à la cour des papes d’Avignon.

L’ars subtilior reprend les mêmes formes que l’ars nova : on y trouve des ballades, des madrigaux, des rondeaux, des virelais, des motets isorythmiques, des parties polyphoniques de messes. Les musiciens de l’époque arrangeaient aussi les œuvres de l’ars nova en les rendant plus complexes, dans un style maniéré, riche en artifice et perfection technique. La difficulté d’écriture et d’interprétation réservait l’usage de ces pièces à des chanteurs professionnels et un public de connaisseurs. On trouve ainsi des pièces instrumentales d’après Machaut et Landini qui sont conservées dans le Codex Faenza, qui est l’un des premiers témoignages de musiques écrites pour un instrument à clavier.

Contenance angloise

La contenance angloise, ou « manière anglaise », est un courant musical de polyphonie médiévale développé en Angleterre au début du XVe siècle qui fut très influent dans la musique jouée à la cour de Bourgogne de Philippe le Bon et sur l’ensemble de la musique européenne de l’époque. La contenance hérite d’un genre musical caractéristique de l’époque médiévale qu’est le gymel, équivalent de l’organum parallèle, mais utilisant des intervalles de tierces ou de sixtes, considérées ici comme des consonances.

École franco-flamande

L’école franco-flamande fut un mouvement de renouveau musical du Moyen Âge tardif ou de la Pré-Renaissance qui se développa à partir du XVe siècle, dans les Pays-Bas bourguignons avant de se répandre dans toute l’Europe. Il est caractérisé par le grand développement de la polyphonie, et pose ainsi les bases de l’harmonie moderne. Le style franco-flamand s’est répandu à la fin de la période grâce à l’invention de l’imprimerie musicale, il est considéré comme le premier style musical en Europe de l’Ouest depuis l’uniformisation du chant grégorien au IXe siècle.

La Renaissance

La Renaissance française va s’étendre sur le XVIe siècle, du règne de François Ier à celui d’Henri IV. C’est une période intense de création littéraire et artistique : citons quelques écrivains et poètes : Pierre de Ronsard, Joachim Du Bellay, Jean Antoine de Baïf, François Rabelais, Michel Eyquem de Montaigne, et Clément Marot.

Par rapport au Moyen Âge, les compositeurs passent du tempérament pythagoricien au tempérament mésotonique dans l’accord des instruments à sons fixes. L’usage des tierces et des sixtes se généralise. Le modèle esthétique vocal persiste, malgré la naissance d’une musique spécifiquement instrumentale. La musique instrumentale se pratique en consort (même famille d’instruments) ou en « broken consort” (instruments de familles différentes).

Et c’est ainsi que s’achève notre voyage en musique médiévale française. Ce fut une période importante puisque couvrant mille ans, et dont une bonne partie n’est toujours pas documentée… Période importante aussi pour l’avènement de la musique instrumentale et la musique chantée profane, qui donnera bientôt naissance, à l’époque baroque et classique, à nombre des chefs-d’œuvres qui résonnent encore à nos oreilles aujourd’hui.

Quelques dates importantes

ANNÉEÉVÉNEMENTREMARQUES
476Chute de l’Empire romainDébut de la période nommée Moyen-Âge
IXe siècleApparition des neumes
XIIe siècleNotation carrée
1170-1310Ars antiquaÉcole de Notre-Dame
1320Ars novaPhilippe de Vitry
1377Ars subtiliorÀ la mort de Guillaume de Machaut
1420-1633 environÉcole franco-flamande
1441Manière anglaiseContenance angloise
1492Découverte de l’Amérique par Christophe ColombFin du Moyen-Âge
1492-1610Renaissance
1610Musique baroque

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.