La musique médiévale

Le Roman de Fauvel
Le Roman de Fauvel

Ars nova

L’Ars nova est un courant de la musique médiévale occidentale, centré sur la France, et qui englobe une période comprise entre l’écriture du Roman de Fauvel (1310-1314) et la mort de Guillaume de Machaut (1377). On utilise parfois ce terme pour désigner, d’une manière générale, l’ensemble de la musique polyphonique européenne du XIVe siècle.

L’usage liturgique de la musique de l’ars nova fut fermement rejeté par l’Église catholique pour cause de « distraction des fidèles lors des offices ». Le chant monophonique, déjà harmonisé pour un simple orgue, s’est vu altéré, fragmenté, et dissimulé derrière des mélodies profanes. Les paroles des poèmes d’amour courtois pouvaient être chantés au-dessus de textes sacrés, ou des textes sacrés pouvaient être placés à l’intérieur d’une mélodie profane. Ce n’était pas tant la polyphonie qui était une offense dans les âges médiévaux, mais la notion de musique profane qui se combine au sacré et prenant place dans la liturgie.

Il n’y pas lieu de tracer une ligne séparatrice entre l’ars antiqua et l’École de Notre-Dame, car le terme « ars antiqua » a été forgé par les théoriciens de l’ars nova pour décrire tout ce qui avait été fait avant en matière de polyphonie savante (période allant de 1170 à 1310-1320, et comprenant par conséquent l’époque de l’école de Notre-Dame). Les mêmes genres appartiennent aux deux périodes, avec un développement remarquable de la notation musicale au cours de l’ars nova. Les principales améliorations qui ont eu lieu lors de l’avènement de cet « art nouveau » sont majeures et concernent la polyphonie, les modes rythmiques, la notation musicale et l’isopériodicité. L’idée sous-jacente à l’utilisation de ces techniques était de créer de la musique d’une plus grande expressivité, et de varier le répertoire du siècle précédent. On peut la mettre en parallèle avec l’utilisation de la perspective en peinture, et cette étape est nécessaire si l’on veut comprendre les évolutions de l’art musical.

Ars subtilior

La locution ars subtilior a été inventée en 1963 par la musicologue Ursula Günther pour définir une évolution de l’ars nova apparue après la mort de Guillaume de Machaut (1377), dont la principale caractéristique était son extrême raffinement et sa complexité rythmique et polyphonique. C’est en France et en Italie que cette musique est apparue, on en trouve des exemples à la cour du duc Jean de Berry et de Gaston Fébus, ainsi qu’à la cour des papes d’Avignon.

L’ars subtilior reprend les mêmes formes que l’ars nova : on y trouve des ballades, des madrigaux, des rondeaux, des virelais, des motets isorythmiques, des parties polyphoniques de messes. Les musiciens de l’époque arrangeaient aussi les œuvres de l’ars nova en les rendant plus complexes, dans un style maniéré, riche en artifice et perfection technique. La difficulté d’écriture et d’interprétation réservait l’usage de ces pièces à des chanteurs professionnels et un public de connaisseurs. On trouve ainsi des pièces instrumentales d’après Machaut et Landini qui sont conservées dans le Codex Faenza, qui est l’un des premiers témoignages de musiques écrites pour un instrument à clavier.

Contenance angloise

La contenance angloise, ou « manière anglaise », est un courant musical de polyphonie médiévale développé en Angleterre au début du XVe siècle qui fut très influent dans la musique jouée à la cour de Bourgogne de Philippe le Bon et sur l’ensemble de la musique européenne de l’époque. La contenance hérite d’un genre musical caractéristique de l’époque médiévale qu’est le gymel, équivalent de l’organum parallèle, mais utilisant des intervalles de tierces ou de sixtes, considérées ici comme des consonances.

École franco-flamande

L’école franco-flamande fut un mouvement de renouveau musical du Moyen Âge tardif ou de la Pré-Renaissance qui se développa à partir du XVe siècle, dans les Pays-Bas bourguignons avant de se répandre dans toute l’Europe. Il est caractérisé par le grand développement de la polyphonie, et pose ainsi les bases de l’harmonie moderne. Le style franco-flamand s’est répandu à la fin de la période grâce à l’invention de l’imprimerie musicale, il est considéré comme le premier style musical en Europe de l’Ouest depuis l’uniformisation du chant grégorien au IXe siècle.

La Renaissance

La Renaissance française va s’étendre sur le XVIe siècle, du règne de François Ier à celui d’Henri IV. C’est une période intense de création littéraire et artistique : citons quelques écrivains et poètes : Pierre de Ronsard, Joachim Du Bellay, Jean Antoine de Baïf, François Rabelais, Michel Eyquem de Montaigne, et Clément Marot.

Par rapport au Moyen Âge, les compositeurs passent du tempérament pythagoricien au tempérament mésotonique dans l’accord des instruments à sons fixes. L’usage des tierces et des sixtes se généralise. Le modèle esthétique vocal persiste, malgré la naissance d’une musique spécifiquement instrumentale. La musique instrumentale se pratique en consort (même famille d’instruments) ou en « broken consort” (instruments de familles différentes).

Et c’est ainsi que s’achève notre voyage en musique médiévale française. Ce fut une période importante puisque couvrant mille ans, et dont une bonne partie n’est toujours pas documentée… Période importante aussi pour l’avènement de la musique instrumentale et la musique chantée profane, qui donnera bientôt naissance, à l’époque baroque et classique, à nombre des chefs-d’œuvres qui résonnent encore à nos oreilles aujourd’hui.

Quelques dates importantes

ANNÉEÉVÉNEMENTREMARQUES
476Chute de l’Empire romainDébut de la période nommée Moyen-Âge
IXe siècleApparition des neumes
XIIe siècleNotation carrée
1170-1310Ars antiquaÉcole de Notre-Dame
1320Ars novaPhilippe de Vitry
1377Ars subtiliorÀ la mort de Guillaume de Machaut
1420-1633 environÉcole franco-flamande
1441Manière anglaiseContenance angloise
1492Découverte de l’Amérique par Christophe ColombFin du Moyen-Âge
1492-1610Renaissance
1610Musique baroque

Pages : 1 2

aucun commentaire »

Laisser un commentaire

bruits

pédagogie – humeurs etc. La partie « philosophique » du site…

La musique médiévale

La musique au moyen âge

Petit précis d’histoire de la musique médiévale en France

Voici un article présentant une période très longue et mal connue de l’histoire de la musique en France : La musique au Moyen Âge.


lire la suite

La musique au cinéma n’est-elle qu’un papier peint pour le film ?

Igor Stravinsky

La question un brin provocatrice de Stravinski reste d’actualité pour une grande partie du public de cinéma d’aujourd’hui, qui continue d’aller voir (sic…) des films sans porter attention à leur dimension auditive ! Cette rencontre avec Thierry Jousse, un grand connaisseur de la musique de film,  a pour ambition de répondre à la célèbre citation, en présentant la fonction de la musique au cinéma, son esthétique, tout en posant des repères historiques.

Je vous présente ici le plan d’une table ronde autour de la musique de film, une rencontre avec Thierry Jousse, président du jury de la neuvième édition du festival Chalon tout court. Dès que j’aurai dérushé et obtenu les autorisations nécessaires, je publierai le podcast de cette conférence. Je laisse les questions, les commentaires sont là pour répondre ;-)


lire la suite

Histoire de mon oreille

Suite à la lecture du livre de François Pachet, Histoire d’une oreille, je me suis lancé dans la rédaction d’un article qui recense tous les morceaux en forme de madeleine stockés dans ma mémoire profonde ;-)

Que François Pachet me pardonne cet emprunt en forme d’hommage à son livre Histoire d’une oreille dont je recommande la lecture à tous les musiciens qui s’interrogent sur la genèse de leur écoute, leurs choix et goûts musicaux.

lire la suite

La recherche avancée dans Spotify

Spotify c'est génial ! 30 millions de titres à portée de clic mais… Mais encore faut-il pouvoir trouver ce qu'on cherche… Pas toujours facile si vous avez comme moi, des besoins particuliers ;-)


lire la suite

Les différents genres de musique

Voici ce qu'écrit Paul Berthier dans son ouvrage sur Rameau paru en 1957 au sujet des genres de musique. Ça n'a pas tellement changé je trouve ;-)


lire la suite

Le goût des autres…

Les hommes se disputent, une toile de Louis-Léopold Boilly en 1818

Les hommes se disputent, 1818, Louis-Léopold Boilly

Voici un article sur l’appréciation esthétique et le jugement de goût… Vous savez, ces discussions interminables où tout le monde finit par s'engueuler, à propos de tel morceau de musique, de tel style (le rap c'est de la merde), tel musicien (il est nul), groupe (Daft Punk c'est génial), etc. etc.


lire la suite

Pensées sur la musique

Sur la musique - André Suarès

« La musique, langage universel parce qu'elle est le langage de tout l'homme.


lire la suite

Spotify AI

Intelligence artificielle au sein du logiciel Spotify

decouvertes-de-la-semaine-spotify Il y a 40 millions de titres disponibles sur Spotify, alors vous vous demandez peut-être quoi écouter ? Justement Spotify a pensé à vous en proposant chaque lundi une playlist de 30 titres à découvrir


lire la suite

Le guitariste ignorant

Pat Martino, guitariste et philosophe

Pat Martino, guitariste et philosophe

Quand on commence à jouer d’un instrument, vous pensez qu’on peut faire ce qu’on veut (puisqu’on ne sait rien) ou au contraire qu’on ne peut rien faire (puisqu’on ne sait rien) ?

« It’s up to the individual to take advantage of their own individualism and not to try to be something they’re not. If it isn’t comfortable, it’s natural that it shouldn’t be comfortable. What you are blessed with is what shall result and your innovation will be that. If you avoid it, you will succomb to mediocrity in the process »

Pat Martino

Guitariste, musicien ou artiste ?

Alan Licht

Sous ce titre un peu provoquant se cache une réflexion sur les objectifs qu’on se fixe (ou pas) quand on apprend à jouer de la guitare. La façon dont on se voit soi-même et ce qu’on veut devenir entraînerons des changements fondamentaux dans notre réflexion et dans la façon de considérer nos progrès techniques.

lire la suite

C koi la muzic ?

Un article pour se détendre

Les réponses proposées par un ami aujourd’hui disparu, Patrick Sirop, professeur de musique, à des questions (fondamentales) ou des affirmations sur la musique, entendues au cours de ma vie… J’espère que ça vous amusera. Merci à toi Patrick, mon ami pour toujours…

lire la suite

The Infinite Variety of Music

The Infinite Variety of Music, by Leonard Bernstein

Ayant fait récemment l'acquisition d'un vieux bouquin en anglais de Leonard Bernstein : The Infinite Variety of Music (Plume Books, 1966), j'ai décidé de publier ici l'introduction de cet ouvrage (sans l'autorisation des éditeurs, j'espère que je n'irai pas en prison pour ça mais ce texte est introuvable maintenant).
lire la suite

Le caractère de la musique

portrait de Marc-Antoine Charpentier

Au XVIIe siècle, Marc-Antoine Charpentier (1634-1704), le compositeur de musique baroque qui a créé le célèbre Te Deum, catalogue dans ses Règles de composition les effets de chaque tonalité de la façon suivante :

lire la suite

Le guitariste et le travail

Santa Claus is coming...

En cette période de fin d’année et de bonnes résolutions, j’avais envie de vous proposer un petit article pour vous motiver à vous (re)mettre au travail. Suite à la lecture de l’excellent livre de Gilles VervischComment ai-je pu croire au Père Noël ?, Max Milo Editions, Paris, 2009 -, j’ai trouvé un passage à ce sujet, bien mieux rédigé que je ne saurais le faire moi-même…

lire la suite

Répéter

icône de boucle

Une suite de phrases et de citations sur le phénomène de la répétition, en musique et ailleurs. La répétition est un principe premier en musique. Riff, thème, leitmotiv, pattern, ostinato, autant de termes désignant une phrase musicale, de durée variée, destinée à être répétée, soit à l’identique, soit avec des variations plus ou moins importantes.

lire la suite

Pierre Boulez

Bon, je suis allé voir l’expo sur Pierre Boulez au Louvre et je dois dire que je suis un peu déçu… 2 petites salles de l’aile Denon, des peintures d’artistes qu’il admire, une pièce pour piano diffusée dans un couloir, et des partitions originales et historiques. Ce qui m’a le plus emballé : Le Sacre du Printemps, de la main de Stravinski (version 1913), Amériques de Varèse etc. Magnifique !
Donc, une expo inachevée, ce qui doit plaire à Boulez ;-) Présentation de l’expo sur le site du Louvre.

lire la suite

le monde merveilleux de la guitare électrique

La guitare Gnossienne du luthier français Alquier

La guitare électrique est la somme de ses défauts et de ses qualités (comme nous…). Dans cet article, je voulais mettre un peu tout ce qui caractérise la guitare et les guitaristes. Ce qui en fait le côté unique en quelque sorte. J'espère que celà vous divertira ;-)


lire la suite

les 10 oeuvres françaises les plus exportées

exportation de musique

Voici les 10 oeuvres musicales de la SACEM les plus exportées en 2006

  1. Comme d’habitude
  2. Dragostea Din Tei
  3. Les feuilles mortes
  4. La vie en rose
  5. Tableaux d’une exposition (Arrangement de Maurice Ravel)
  6. Fascination
  7. YMCA
  8. Désenchantée
  9. Concerto n°1 en sol majeur (M. Ravel)
  10. Born to be alive

(Source : SACEM 2007)

On remarquera la disparition du Boléro de Ravel tombé dans le domaine public ;-)

Denis Diderot : Les leçons de musique

Voici encore un savoureux dialogue de Diderot :

L’élève : […] Mais dites-moi, n’est-ce pas une étrange malédiction que j’aie la mémoire excellente pour tout excepté pour la musique ? Je ne puis rien jouer par coeur. Cela est bien déplaisant.

Le maître : Hé bien, ne retenant rien des autres, si jamais vous composez ; bon ou mauvais, ce que vous produirez sera vôtre…

Les chansons les plus reprises au monde

Si vous ne savez pas quoi travailler, voici la liste des 8 chansons les plus reprises au monde. A vous de proposer votre version.


lire la suite