jackguitar

la guitare éclectrique de Jacques Vannet

Jack a dit...

Lazlo Moholy-Nagy

Il fut le premier à vouloir transformer le disque pour en faire non pas un instrument de reproduction, mais un instrument de production. Il proposa (dans les années vingt) de graver à la main des sillons ou des marques, directement sur la cire. Sans l'intervention d'un appareil enregistreur. Pour créer ainsi des sons qui n'ont pas une origine acoustique ou naturelle. Le disque, non pas comme enregistrement, mais comme la source du son.

Christian Marclay (2007). Replay , les presses du réel

Le caractère de la musique

Au XVIIe siècle, Marc-Antoine Charpentier (1634-1704), le compositeur de musique baroque qui a créé le célèbre Te Deum, catalogue dans ses Règles de composition les effets de chaque tonalité de la façon suivante :

  • Do majeur : gai et guerrier
  • Do mineur : obscur et triste
  • Ré mineur : grave et dévot
  • Ré majeur : joyeux et très guerrier
  • Mi bémol majeur : cruel et dur
  • Mi bémol mineur : horrible, affreux
  • Mi mineur : efféminé, amoureux et plaintif
  • Mi majeur : querelleur et criard
  • Fa majeur : furieux et emporté
  • Fa mineur : obscur et plaintif
  • Sol majeur : doucement joyeux
  • Sol mineur : sérieux et magnifique
  • La mineur : tendre et plaintif
  • La majeur : joyeux et champêtre
  • Si bémol majeur : magnifique et joyeux
  • Si bémol mineur : obscur et terrible
  • Si mineur : solitaire et mélancolique
  • Si majeur : dur et plaintif

Cité par Pierre Lemarquis dans son ouvrage « Sérénade pour un cerveau musicien – Odile Jacob »

A vérifier avec vos propres compositions… Quid de la transposition qui changerait le caractère d’un morceau ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.