jackguitar

la guitare éclectrique de Jacques Vannet

Jack a dit...

Silence ?

Si le silence n'existe pas, c'est parce qu'il y a toujours quelque chose à écouter. Il suffit que moi, auditeur ou compositeur, je me taise, pour que j'en prenne conscience. Le silence, ce sont donc « tous les sons que je ne détermine pas », qu'ils proviennent de moi, ou d'un autre : ce sont tous les sons non intentionnels, qui ne dépendent pas de mon intention.

Makis Solomos (2013). De la musique au son : L'émergence du son dans la musique des XXe-XXIe siècles , Presses Universitaires de Rennes, p.179

Yesterday (The Beatles)

petits arrangements sur Yesterday

Voici quelques petites études sur la transformation (arrangement) d'une chanson très connue. J'espère que cet article pourra vous donner des idées…

Yesterday

harmonie

voici la grille de base du couplet qui va servir pour nos "exercices"
| F | Em A7 | Dm | Bb C | F | Dm G7 | Bb F |

Les accords sont basiques, comme dans la plupart des chansons des Beatles, mais la carrure présente une tournure inhabituelle pour un couplet : 7 mesures à 4 temps. Au niveau harmonique, le couplet hésite entre Fa majeur et sa relative Ré mineur. Ainsi, à la deuxième mesure, l'harmonie progresse en Ré mineur mélodique ascendant (notes Si et Do#), ce qui est assez inhabituel pour une chanson (hormis à l'époque baroque). Tout "naturellement", la basse redescend en Ré mineur mélodique descendant (notes Do bécarre et Si bémol), ce qui prouve une fois de plus que Mac Cartney avait un sens inné de l'harmonie.

Une dernière chose remarquable dans ce couplet, l'emprunt en Do majeur à la sixième mesure, et la cadence évitée qui s'ensuit (Bb au lieu du C attendu…)

remarque : La chanson est en Fa majeur, mais Mac Cartney la joue en Sol avec une guitare accordée un ton en dessous, sûrement pour se simplifier la tâche.

exercice 1

La grille du couplet est réalisée en block-chords. Un block-chord est un accord dont la note aigüe reprend la mélodie. Je l'ai transposée ici à l'octave supérieure. Les accords sont des accords de 3 sons qui progressent parallèlement (ce n'est pas du contrepoint…).

Yesterday en block chords

remarque : C est volontiers enrichi en C7 car il résoud sur F (classique). J'utilise ausssi des accords de passage diatoniques dans le gamme de Fa (rappel en Fa : F Gm Am Bb C Dm Edim)

exercice 2

Voici maintenant une version classique (musique classique) à la Jean-Sébastien Bach.

version classique

remarque : à la mesure 4, nous avons un C7 renversé avec sib à la basse, ce qui donne une pédale avec le Bb précédent. Les basses doivent résonner le plus longtemps possible.

exercice 3

Petite impro jazz sur ce couplet.

version jazz

remarques : les accords étrangers à l'harmonie de base sont introduits par des notes caractéristiques (modulantes) de ces accords (A7-> do#, G7-> si bécarre). J'utilise le chromatisme pour amener les notes caractéristiques des accords et pour obtenir une impro en croches typique du phrasé jazz. A la mesure 4, après l'arpège de Bbmaj7, je substitue un Bbm à l'accord de C7. Cette technique peut être utilisée chaque fois qu'un accord de dominante résoud. Cette impro est à jouer ternaire bien sûr.

exercice 4

Cette version explore le phrasé bebop et le jeu in/out.Jouer in signifie qu'on n'utilise que les notes de la gamme de l'accord considéré, tandis que jouer out signifie amener des tensions à travers l'utilisation de notes/triades étrangères à l'harmonie.

Analyse mesure par mesure

  1. phrases basées sur la gamme
  2. mise en valeur de la note modulante de A7
  3. arpège de Gb sur Dm (out), chromatisme et arpège de Em
  4. on continue la descente de triades mineures chromatiquement pour rejoindre Dm. Arpège de Bbm (substitution à C7 alt). Montée d'une tierce mineure en Dbm. (la logique du jeu out doit se substituer à la logique harmonique du morceau).
  5. mesure diatonique (un peu de repos pour l'oreille)
  6. un plan bebop caractéristique
  7. un C7 altéré est ajouté à l'harmonie pour renforcer le besoin de résolution en Fa (initialement, une cadence plagale)

version bebop

remarques : dans cette version, j'utilise de nombreux phrasés caractéristiques du bebop (Charlie Parker par exemple). A cet égard, je "double" le tempo (double-feel) en jouant des double-croches.

Voilà, j'espère que ces petits "exercices" vous amuseront et vous instruirons ;-)

5 réponses

  1. tu as encore raison. Décidément tu as une bonne oreille ;-) Les doubles-croches sont jouées ternaires. C’est moins sensible à ce tempo mais j’essaye de faire swinguer tout ça, même si je ne me considère nullement comme un jazzman. La recherche du swing peut d’ailleurs te guider pour trouver un phrasé. Et ça c’est du boulot à la guitare…

    Bonne continuation

    Jack

  2. Waouh ! Quelle réponse rapide ! Merci :)
    En effet, j’ai vérifié : j’ai téléchargé votre morceau, ralenti (deux fois plus lent, comme ça, c’est à l’octave) avec un logiciel et joué dessus : ma « tablature » correspond. C’est étrange, je sais que je suis un débutant mais ça ne sonne vraiment pas pareil que vous. Vous le jouez de façon swing j’ai l’impression, vos demi croches ne sont pas exactes non ? En tout cas je vais continuer à bosser ce genre de phrase ! Car oui, ça me plaît (j’écoute de plus en plus de jazz) !

  3. bonjour Boris,

    tu as raison, la troisième mesure est « bizarre » et c’est fait exprès ;-).
    On appelle plutôt ça jouer out et a doit amener une tension comme dans un film d’horreur, puis ça doit se calmer. Cette alternance de tension/détente est ce qui amène du mouvement à la musique.
    Ta transcription me semble raisonnable. Je ne me rappelle plus quel doigté j’ai utilisé mais ça n’est pas très important.
    Est-ce que ça te plaît cette « bizarrerie » ?
    Quant au rapport avec Yesterday, hé bien c’est la même grille d’accompagnement.

    Merci encore de ta visite et de tes gentilles paroles

  4. Bonjour Jack, et merci pour ce site qui est génial ! :)
    Voilà, j’aime bien le petit morceau be-bop, même si je ne vois pas directement de rapport avec Yesterday des Beatles ^^

    Quand j’écoute votre version, je trouve ça cool, mais quand je le joue moi y a un truc qui sonne bizarre… Enfin les deux premières mesures sonnent comme vous mais après c’est … étrange… Pourtant je suis sûr d’avoir bien retranscris les bonne note… L’armure indique que les si sont bémols, et les règles sont bien : une altération porte sur toutes les notes de la mesure et de la même hauteur ? Merci !

    Par exemple voilà ce que je joue sur la mesure 3 :

    E|----------9--12-11-9--8--------------------7--10-|
    B|-11----9-----------------10-9-----------8---------|
    G|----11-------------------------11-10-9------------|
    D|-----------------------------------------------------|
    A|-----------------------------------------------------|
    E|-----------------------------------------------------|
    

    Ca sonne un peu bizarre :
    Merci :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.