jackguitar

la guitare éclectrique de Jacques Vannet

Jack a dit...

Appolon dans la musique…

Le principe apollinien, qui est celui de la belle forme, règne sur les arts plastiques et culmine dans le classicisme. Le dyonisiaque, qui est celui de l'élan, est surtout chez lui dans la musique : il culmine dans le baroque ou le romantisme.

André Comte-Sponville (). Dictionnaire de philosophie

Travail de la modulation

changer de gamme à la guitare

Le travail de la modulation est essentiel dans le jazz et demande une bonne maîtrise de l’instrument pour pouvoir être utilisé efficacement

Modulations ?

La modulation est le fait de changer de tonalité provisoirement au cours d’un morceau, chaque nouvelle tonalité amenant avec elle une nouvelle gamme à utiliser pour improviser. Le jazz étant une musique très modulante, il faut s’entraîner à passer les changements de gamme de la manière la plus musicale possible.

Travail des gammes

En général à la guitare, vous avez appris à travailler les gammes en position. Le travail à effectuer d’abord, concernera le changement de gamme majeure (pour commencer) à l’intérieur d’une seule position (pour commencer).

Méthode pour le travail des modulations

Ma méthode est très simple dans son principe, puisqu’elle consiste à jouer sans cesse, et en valeurs égales (noires pour commencer), toutes les notes en première position, en montant puis en descendant. Ensuite, on écrit une petite grille avec le nom de quelques tonalités pour une ou plusieurs mesures. On continue à monter et descendre les notes, mais cette fois-ci en altérant les notes pour souligner le changement de tonalité.

Exemple : quand on passe de Do à Sol, les fa deviennent des fa#

Il peut être utile dans un premier temps de noter l’armure du ton en plus de son nom.

le travail de la modulation ne sera pas noté en tablature, ce qui n’aurait aucun sens…

Voici les notes naturelles en première position à la guitare. Le travail s’effectuera d’abord en noires, puis quand vous vous sentirez à l’aise, essayez en croches.

gamme de sol majeure en première position

Mélange de gammes majeures : Giant Steps

Voici un exemple de modulations en première position et en noires. Ne vous inquiétez pas dans un premier temps si ça sonne mal, on cherche ici à jouer juste et pas forcément à faire de la belle musique ;-)

enchainement de gammes

Giant Steps

la grille de giant steps

nb : les noms au-dessus des mesures indiquent la tonalité et pas les noms des accords pour l’accompagnement

Pour aller plus loin

  • Utilisation d’un accompagnement
    Il peut être intéressant pour rendre ce travail (c’en est un !) plus attractif d’enregistrer un accompagnement avec des accords de septième (le V7 bien sûr) pour bien souligner le passage d »une tonalité à une autre.
  • Travailler avec d’autres gammes
    Bien sûr, le travail effectué jusqu’ici avec la seule gamme majeure, devra aussi être étendu aux autres gammes et modes… Beaucoup de travail en perspective ;-)
  • Mélanger les gammes et les positions
    Un standard de jazz utlise plusieurs tonalités et celles-ci peuvent être majeures ou mineures. Ce qui nous oblige à travailler aussi les gammes mineures (naturelle, harmonique et mélodique).

Lot of work !!! Bien sûr, il conviendra aussi de travailler dans d’autres positions sur le manche. Vous savez sans doute qu’il y a 7 positions de gamme majeure par tonalité en guitare, ce qui représente pas mal de boulot. Je vous conseille de ne travailler (et d’assurer) que les positions 1, 5 et 8 (ou 10), ce qui permet de couvrir tout le manche jusqu’à la douzième case.

Comme toujours en musique, on ne vous jugera pas sur ce que vous savez, mais sur ce que vous en faites (n’oubliez pas !).

En avant la musique !

Mais l’étape la plus importante est de faire de la belle musique, ce qui n’est jamais très facile. Pour ce faire, il faut, non seulement jouer les notes justes, mais aussi les notes caractéristiques des accords… Ce genre de travail se fera plutôt à partir d’un morceau existant qu’on aura analysé au préalable pour en connaître les différentes tonalités.

A ce stade, on s’autorisera à rompre le principe montée/descente qui est un peu trop monotone, pour viser la note caractéristique la plus proche de l’endroit où l’on se trouve.

Voici encore une version de Giant Steps qui ne sonne pas encore très bien parce que je me suis efforcé de changer de gamme tout en respectant le principe des notes les plus proches là où il aurait fallu faire des sauts de notes pour viser les notes caractéristiques des accords (1, 3, 5 ou 7).

deuxième version de giant steps

Bon courage

12 réponses

  1. Bjr.  Serait ce d'un bon usage* de considerer la tonalité de (Ab) vis à vis de (C)..? Pertinence : parallélisme (C-)

    Bb7 serait V/V de (Ab) ..?

    Je tente (rire..)… ! 

    Euh.. Je dois mieux potasser région tonale/région tonale.

    1. Bonsoir,

      Bb7 est le V de Mib majeure ou mineure. Ab dans l’exemple avant est un emprunt au mode mineur de Do éolien. Enfin, c’est une interprétation car quand on utilise un accord pivot il y a toujours plusieurs possibilités ;-)

      1. Merci Jack.

        A penser… Un C aeolien.. Serait ce échange intermodal avec C- Nat. ?

        Puis je vous demander quelles peuvent être les pistes de raisonnement ?  

         

  2. chui content du site et de son contenu. je suis trompettiste et mon ambition c’est le jazz.
    j’ai brièvement compris les exemples de modulation ci dessus. me faudra les relire et les appliquer. merci pour votre
    secours à nous qui voulons percer les mystères du jazz.

  3. A vrai dire, je ne suis pas sûr de bien comprendre. Il y a beaucoup de chemins possibles pour passer du majeur au mineur et vice versa…
    La suite que vous présentez peut tout à fait convenir. Cependant le II sera généralement un IIm7 ou un IIm7b5, et il sera volontiers suivi du V7 (généralement altéré car il résoud sur le I en majeur comme en mineur).

    En espérant avoir répondu à vos attentes.
    cordialement
    Jack

  4. Merci Jack pour la rapidité de votre réponse. Pourriez-vous me donner la suite de degrés pour passer de majeur au mineur ou le contraire. Est-ce I, IV, V, I II7, V ?

    Un très grand merci

    Andrée

  5. bonjour Andrée,

    votre question est vaste et pourrait fire l’objet d’un article en soi ;-)
    Néanmoins, voici les cas les plus courants :

    1. brutalement, sans préparation : C (Do majeur) -> Ab (Do mineur)
    2. un accord pivot, cad appartenant aux deux tonalités : C Dm -> Bb F
    3. par l’accord du Vème degré de la tonalité cible : C (Do) -> D7 G (Sol)

    Merci de votre visite

    1. Bonjour jack. Est ce une région tonale qui est exposée ..? Car je vois : > un parallélisme – / Maj (C) > Dm accord pivot (C et F)  [enharmonie (Dm7/Bb?(9))]

       > enfin' V/V > V. (G)

      …vers les bons degrés : I ; IV ; V.

      me goure-je ? D7 serait un " acc. pivot non diatonique " (V/V en C ; V/I en G)

      1. Bonjour,

        Je ne comprends pas bien ta première remarque… ;-)

        Pour la deuxième, il s’agit d’une dominante secondaire, cad on passe par le V de la tonalité projetée.

        A suivre

        Jack

  6. Il y a 10 ans, j’ai travaillé la composition avec un jazz-man. Il m’a appris comment placer la suite d’accords pour moduler d’une tonalité en majeure à mineure ou vice-versa. J’ai égaré mes notes de cours. Pourriez-vous me dire comment passer du majeur en mineur avec une suite d’accords? Je joue au piano mais d’une façon sommaire. Je compose plus que je joue.

    Un grand merci

    1. en fait il te faut preparer ta monter en mineur donc tu abaisse ta tierce majeure en mineure puis tu plaque ton accord cible et tu tire dessus avec un fusil de chasse normalement ton accord eclatera en millier de notes hahahahahah

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.