Que signifie la musique ?

Le compositeur

…mis ensemble selon un plan. Le gars qui planifie tout ça est appelé le compositeur – qu'il s'appelle Pascal Obispo ou Rimski-Korsakov, il est le compositeur, et son but est de mettre les sons ensemble avec les rythmes et les différents instruments ou voix – de telle façon que ce qui en sortira finalement soit passionnant, ou amusant, ou parlant, ou intéressant, ou tout ça ensemble. Cela s'appelle la musique et a une signification musicale, qui n'a rien à voir avec des images ou des histoires ou quelque chose comme ça. Bien sûr, il peut arriver qu'il y ait une histoire attachée à la musique ; Parfois, c'est bien d'une certaine façon, cela donne un sens supplémentaire à la musique ; Mais c'est « supplémentaire » — souvenez-vous en. Mais, quelle que soit la signification réelle de la musique, ce n'est pas l'histoire. Alors qu'est-ce que cela signifie ? C'est ce que nous allons découvrir. Passons maintenant à la première étape. Vous rappelez-vous la pièce que nous avons entendue au début ?

Le discours musical

Rossini – Ouverture de Guillaume Tell

Cette pièce de musique du Far-West ? Eh bien, cette musique ne peut pas signifier l'Ouest sauvage, pour la simple raison qu'elle a été écrite par un homme qui n'a jamais entendu parler du far-west – un Italien nommé Rossini. Nous pensons que sa musique signifie chevaux et cow-boys, parce que nous avons été conditionnés par les films et les émissions de télévision. Mais Rossini a vraiment écrit cette pièce comme une ouverture d'un opéra intitulé Guillaume Tell, à propos de personnes vivant en Suisse, ce qui est assez loin du Far-West. Eh bien, alors, peut-être que la musique est censée parler de Guillaume Tell et de la Suisse, au lieu de cow-boys. Est-ce que c'est ça ? Non ! Il n'est pas question de Guillaume Tell ou de cow-boys ou d'ordinateurs ou de fromages ou de quoi que ce soit. Donc, qu'est-ce qui rend cet opéra si intéressant ?
Eh bien, il ya un million de raisons, mais ce sont toutes des raisons musicales. C'est le point important. Par exemple, prenez le rythme qui est comme le rythme des chevaux qui galopent ou comme le rythme des tambours dans une bataille  Mais cela ne veut pas dire que la musique parle de tambours ou de chevaux ou de batailles ; Le sens ne vient que de l'excitation procurée par ce rythme.

Une autre raison pour laquelle c'est passionnant, c'est qu'il y a une puissante mélodie, une de celles qui sont faciles à retenir et et qui font bouillir votre sang : ça commence par une phrase ascendante  qui se répond à elle-même en une phrase descendante 
C'est comme une question et sa réponse. Ou peut-être que c'est plutôt une discussion où la deuxième personne gagne. On commence par une première phrase  à laquelle répond une deuxième personne 
La première reprend le même argument  Et la deuxième personne de conclure (ou de gagner)

On réécoute l'ensemble de la « discussion » 
Arrêtons-nous un instant sur la dernière phrase : elle a tous les atouts pour gagner une discussion ! Elle vous fait vous sentir bien. Elle monte dans les aigus pour atteindre une nouvelle note beaucoup plus haute que les précédentes, elle monte en intensité, elle apporte une nouvelle formule rythmique pour nous surprendre, etc. Mais il y a encore plus de raisons pour lesquelles cette musique est passionnante ; Par exemple, la façon dont elle est jouée, les instruments qui la jouent, comme ces trompettes au début ou les violons qui utilisent leurs archets avec un détaché pour rendre cette musique galopante, takata, takata takatatata. Donc, vous voyez, cette musique est passionnante parce qu'elle a été écrite pour être passionnante, pour des raisons musicales, et pour aucune autre raison.

Mettre un nom sur un morceau de musique

Eh bien, si tout cela est vrai, alors pourquoi le compositeur met un nom sur sa musique ? Pourquoi ne pas simplement écrire Symphonie ou Trio ou composition numéro 900, 50, 12 ou quelque chose ? Pourquoi lui donner un nom comme l'Apprenti Sorcier, ou quoi que ce soit d'autre, si ce n'est pas important pour la musique ? Eh bien, de tous temps, un artiste est amené à s'exprimer par quelque chose qui est en dehors de lui-même, il lit quelque chose, ou quelque chose qu'il voit, ou ce qui lui arrive. Vous n'avez jamais senti comme une envie de danser ou de chanter parce que quelque chose vous était arrivé ? Ou à exprimer vos sentiments d'une certaine manière ? Je suis sûr que ce sentiment est universel. Eh bien, c'est la même chose avec un compositeur ; Johann Strauss, par exemple, a écrit beaucoup de valses, et l'une d'elles se présente comme suit :  Est-ce que vous connaissez le nom de celle-ci ? Bien ! Maintenant, peut-être que le Danube a inspiré à Strauss d'écrire cette valse. Je ne sais pas, j'ai des doutes. Mais ces notes n'ont rien à voir avec le fleuve Danube, n'est-ce pas ?

Maintenant, qu'est-ce que c'est ?  Eh bien, pourquoi celle-ci ne pourrait-elle pas être appelée Le Beau Danube Bleu, La Valse de l'Empereur, La valse du Tennessee, ou La valse bourguignonne ? Quelle est la différence ? Une valse de Strauss avec n'importe quel nom est toujours une belle valse. Le nom n'a pas d'importance, sauf pour vous aider à distinguer une valse d'une autre, et peut-être donner à la musique un peu plus de couleur, comme un costume de déguisement. Ndt : ici, Bernstein va raconter deux histoires différentes sur la même musique (Don Quichotte de Richard Strauss) pour montrer qu'on peut raconter 100 histoires différentes et toutes intéressantes sur la même musique 2. N'est-ce pas de la musique passionnante ? Peu importe le propos, c'est toujours aussi intéressant car la musique est intéressante, et pour aucune autre raison.

Pages : 1 2 3 4 5

2 commentaires »

  1. Françoise a dit

    Merci d’avoir restituer cette belle leçon sur le (non)sens de(s) la musique(s) mais d’une utilité infinie, selon Léonard Bernstein.

    • Jack a dit

      Merci pour lui Françoise.
      C’était un grand bonhomme Bernstein. Je vais mettre à jour cet article prochainement car je prépare une conférence à partir de ce texte et je vais l’enrichir encore autour de cette question du sens de la musique.
      Jack

Laisser un commentaire

théorie

la théorie musicale pour tous instruments

Que signifie la musique ?

Leonard Bernstein: the master!

J'avais vu jadis une série d'émissions sur Arte qui m'avait marqué : les Young People's Concerts, les concerts pour les jeunes, présentés et animés de main de maître par Léonard Bernstein himself. Lire la suite de Que signifie la musique ?

Qu’est-ce qu’une bonne chanson ?

Pick the Beatles

"Une analyse musicologique d'une chanson des Beatles"

Pour illustrer mon propos, j'ai choisi le meilleur groupe pop ayant existé (selon moi) : les Beatles ! Pourquoi les Beatles et en quoi seraient-ils meilleurs que les autres ? Que de questions, jeune exalté ! Attends un peu que je t'explique tout ça.

Lire la suite de Qu’est-ce qu’une bonne chanson ?

Partitions ou tablatures ?

La célèbre gamme mineure pentatonique en La

Les tablatures c’est un moyen pratique et rapide de visualiser le doigté d’un morceau. Dans le cas où c’est l’auteur lui-même qui l’aurait écrite, ça serait parfait ! Avoir la tablature de Little Wing de la main de Jimi lui-même… Ce cas idéal étant sûrement très rare, on a plutôt droit en général à la transcription d’un musicien professionnel. Dans le cas de Wolf Marshall par exemple, le travail est très soigné et on peut constater qu’il prend grand soin à se documenter auparavant (biographie, vidéos du guitariste, etc.) sur le guitariste qu’il doit « tablaturer ».

Lire la suite de Partitions ou tablatures ?

Faut-il travailler son instrument ?

Je veux dire « faut-il essayer d’être le guitariste idéal, sachant accompagner merveilleusement, improviser dans tous les styles, sachant déchiffrer à vue les partitions les plus ardues ? »
Ou peut-on se contenter de jouir de son instrument naturellement, poussé par la simple recherche du plaisir immédiat ? La réponse appartient à chacun d’entre nous, en fonction d’objectifs personnels, de dispositions musicales plus ou moins importantes. Il n’y a pas, dans ce domaine, de vérité, mais le point à garder présent à l’esprit est la recherche de la cohérence !

Les moyens à mettre en oeuvre doivent être cohérents par rapport au but fixé…

Musique et hasard

composition aléatoire de mélodies

Depuis le compositeur américain John Cage, le hasard est entré dans les techniques de composition contemporaine.
Dans cet article, j’examinerai la création aléatoire de mélodies « intéressantes ».Lire la suite de Musique et hasard

Improvisation

réflexions sur l’improvisation

Cet article présente quelques-unes de mes réflexions à propos de l’improvisation, notamment jazz, mais qui peuvent être mises à profit dans tous les styles…
Ce n’est pas un article bien construit car il m’est difficile de rassembler toutes les idées qui me viennent à ce propos. Disons que c’est plutôt un ensemble de réflexions et de problèmes ainsi que quelques pistes de travail.Lire la suite de Improvisation

Faut-il connaître la musique pour être un bon musicien ?

Certes, la théorie ne fera pas de vous un bon musicien, mais si vous êtes bon musicien, elle vous permettra de développer au maximum votre talent. Lire la suite de Faut-il connaître la musique pour être un bon musicien ?