Musique et hasard

composition aléatoire de mélodies

Depuis le compositeur américain John Cage, le hasard est entré dans les techniques de composition contemporaine.
Dans cet article, j’examinerai la création aléatoire de mélodies « intéressantes ».

Je dois d’abord signaler que l’idée de ce travail m’est venue en tombant sur un article en ligne dont je vous recommande vivement la lecture Pachet, F. [Qu’est ce qu’une mélodie intéressante ?]. La Recherche, November 2000. Hors Série « Les origines de l’Art »

Dans cet article, l’auteur, François Pachet, réfléchit sur la notion de mélodie intéressante.
En effet, pourquoi certaines mélodies nous plaisent-elles ?

Je ne vais pas ici reprendre toutes les explications contenues dans cet article, mais je me bornerai à illustrer les 3 principes aléatoires de génération de mélodies décrits.

le hasard complet = chaos

dans le premier exemple, les mélodies générées sont complètement aléatoires, il n’y a aucune corrélation entre les notes, les mélodies produites ne sont pas très intéressantes car variant beaucoup trop (pas assez de répétititon).

mélodie fortement corrélée (mélodie « brownienne »)

la première note est tirée au hasard puis les notes suivantes sont tirées par rapport à la première (mouvement conjoint).
Les mélodies produites sont déjà plus intéressantes qu’avec le hasard complet, mais restent monotones (pas assez de variations).

mélodies ayant la propriété 1/f

C’est avec le code binaire que nous créons un lien très fort entre les notes, mais nous le perdons avec le hasard des dés. Cela nous fait dire que la musique en 1/f est modérément corrélée. C’est la forme de mélodie la plus intéressante statistiquement.

On parle ici de mélodie intéressante plutôt que de belle mélodie, le troisième algorithme permettant un bon compromis entre répétition et variation.

Générateur de mélodies

Dans les exemples ci-après (format shockwave), j’ai utilisé la gamme mineure pentatonique de Mi en première position, ce qui donne un total de 12 notes.

Chaque mélodie générée est constituée de 8 notes et le rythme est imposé (4 croches, 1 noire, 2 croches, une ronde), ceci afin de mieux comparer les résultats obtenus.

Si vous n’êtes pas convaincus, faites tester en aveugle à quelqu’un de votre entourage, notez les résultats, et vous verrez que les mélodies générées selon le troisième principe ressortent en premier.

aucun commentaire »

Laisser un commentaire

théorie

la théorie musicale pour tous instruments

Que signifie la musique ?

Leonard Bernstein: the master!

J'avais vu jadis une série d'émissions sur Arte qui m'avait marqué : les Young People's Concerts, les concerts pour les jeunes, présentés et animés de main de maître par Léonard Bernstein himself. Lire la suite de Que signifie la musique ?

Qu’est-ce qu’une bonne chanson ?

Pick the Beatles

"Une analyse musicologique d'une chanson des Beatles"

Pour illustrer mon propos, j'ai choisi le meilleur groupe pop ayant existé (selon moi) : les Beatles ! Pourquoi les Beatles et en quoi seraient-ils meilleurs que les autres ? Que de questions, jeune exalté ! Attends un peu que je t'explique tout ça.

Lire la suite de Qu’est-ce qu’une bonne chanson ?

Partitions ou tablatures ?

La célèbre gamme mineure pentatonique en La

Les tablatures c’est un moyen pratique et rapide de visualiser le doigté d’un morceau. Dans le cas où c’est l’auteur lui-même qui l’aurait écrite, ça serait parfait ! Avoir la tablature de Little Wing de la main de Jimi lui-même… Ce cas idéal étant sûrement très rare, on a plutôt droit en général à la transcription d’un musicien professionnel. Dans le cas de Wolf Marshall par exemple, le travail est très soigné et on peut constater qu’il prend grand soin à se documenter auparavant (biographie, vidéos du guitariste, etc.) sur le guitariste qu’il doit « tablaturer ».

Lire la suite de Partitions ou tablatures ?

Faut-il travailler son instrument ?

Je veux dire « faut-il essayer d’être le guitariste idéal, sachant accompagner merveilleusement, improviser dans tous les styles, sachant déchiffrer à vue les partitions les plus ardues ? »
Ou peut-on se contenter de jouir de son instrument naturellement, poussé par la simple recherche du plaisir immédiat ? La réponse appartient à chacun d’entre nous, en fonction d’objectifs personnels, de dispositions musicales plus ou moins importantes. Il n’y a pas, dans ce domaine, de vérité, mais le point à garder présent à l’esprit est la recherche de la cohérence !

Les moyens à mettre en oeuvre doivent être cohérents par rapport au but fixé…

Musique et hasard

composition aléatoire de mélodies

Depuis le compositeur américain John Cage, le hasard est entré dans les techniques de composition contemporaine.
Dans cet article, j’examinerai la création aléatoire de mélodies « intéressantes ».Lire la suite de Musique et hasard

Improvisation

réflexions sur l’improvisation

Cet article présente quelques-unes de mes réflexions à propos de l’improvisation, notamment jazz, mais qui peuvent être mises à profit dans tous les styles…
Ce n’est pas un article bien construit car il m’est difficile de rassembler toutes les idées qui me viennent à ce propos. Disons que c’est plutôt un ensemble de réflexions et de problèmes ainsi que quelques pistes de travail.Lire la suite de Improvisation

Faut-il connaître la musique pour être un bon musicien ?

Certes, la théorie ne fera pas de vous un bon musicien, mais si vous êtes bon musicien, elle vous permettra de développer au maximum votre talent. Lire la suite de Faut-il connaître la musique pour être un bon musicien ?