Le guitariste et le travail

En cette période de fin d’année et de bonnes résolutions, j’avais envie de vous proposer un petit article pour vous motiver à vous (re)mettre au travail. Suite à la lecture de l’excellent livre de Gilles VervischComment ai-je pu croire au Père Noël ?, Max Milo Editions, Paris, 2009 -, j’ai trouvé un passage à ce sujet, bien mieux rédigé que je ne saurais le faire moi-même…

Je vous livre un passage fort intéressant sur la notion de travail et d’effort *. Chacun y trouvera ce qu’il y cherche !

Qu-est-ce que le travail ? N’est-il pas évident que le facteur Cheval travaille, lorsqu’il construit son palais pendant ses heures de loisir ? Il ne s’agit donc pas nécessairement d’une activité qui a pour but de subvenir à ses besoins. La seule chose que l’on retrouve toujours dans un travail, quel qu’il soit, c’est l’idée d’effort. Or, c’est justement ce qui semble donner toute sa valeur au travail. C’est que l’effort en question n’est pas stérile. Il a toujours pour but de produire un résultat ou un quelque chose. Il peut s’agir d’un objet matériel, comme le palais du facteur Cheval, mais aussi d’une idée […].

Et ce que l’homme crée par son travail, surtout, c’est lui-même (c’est moi qui souligne). En effet, d’où vient le sentiment de l’effort ? Par exemple, pourquoi faut-il faire un effort pour se lever tôt ? Parce qu’on est fatigué ! Ce sont donc mes besoins naturels qui me poussent à dormir, et l’effort vient du fait que je dois lutter contre cette tendance que ma nature m’impose, et par là-même, m’en libérer.

Certes, le poisson n’a pas à travailler pour être un poisson, puisque la Nature l’a constitué ainsi. Mais justement, cela signifie qu’il dépend de cette Nature dont il reçoit les caractéristiques qui le définissent en tant que poisson : il pond des œufs, possède des branchies, etc. Et le fait de nager pendant des heures ne changera pas sa nature de poisson. Au contraire, l’homme se réalise dans le travail, ce qui signifie que c’est par le travail qu’il devient ce qu’il est.

En effet, un guitariste n’est pas un poisson. Et ça n’a rien à voir avec le fait qu’il ne sait pas nager. Qu’est-ce qu’un guitariste ? C’est quelqu’un qui sait jouer de la guitare. Cela signifie qu’il dispose d’un certain savoir-faire pour manier son instrument, ce qui suppose qu’il dispose aussi des connaissances théoriques en solfège. Ainsi, quand on dit d’un individu qu’il est guitariste, cela signifie qu’il possède ces qualités qui permettent de le définir, à tel point que son talent constitue sa nature même et le distingue des autres. Pourtant, on ne devient pas guitariste comme on devient poisson. Le guitariste doit d’abord travailler ses gammes, parce que les mouvements qu’exige la pratique de son instrument n’ont rien de naturel. Il n’est pas évident de savoir déchiffrer une partition : il faut savoir à quelle note correspond le signe qui est écrit, et ensuite, comment la jouer sur sa guitare. C’est donc l’intelligence, ou du moins la pensée, qui est à l’œuvre quand on joue de la guitare. « La meilleure façon de marcher », qui consiste à mettre un pied devant l’autre n’est pas la « nôtre », c’est celle que nous a donnée la Nature. En revanche, la manière dont un guitariste joue de son instrument est bien la sienne, dans la mesure où il l’acquiert à force de s’imposer une discipline tout à fait douloureuse, parce qu’elle n’a rien de naturel. S’il n’effectue pas cet effort, il ne sera jamais guitariste. En revanche, s’il répète les gestes et apprend le solfège qui n’a rien d’inné, il finira par jouer de manière spontanée, sans même y penser, ni même ressentir d’effort. Pourtant, la maîtrise de son instrument, si parfaite qu’on dira qu’il est guitariste, il ne la doit qu’à lui-même. Le propre de l’homme, et ce qui le distingue des autres animaux, c’est donc qu’il se produit lui-même, et ce n’est que par le travail qu’il y parvient.

C’est sans doute la raison pour laquelle on considère la paresse comme un péché. Celui qui reste à bronzer sur la plage ne produit rien et se contente de satisfaire ses désirs et besoins naturels, à la manière d’un tournesol.

Comment ai-je pu croire au Père Noël ? – Gilles Vervisch

Cet article est bien sûr tiré presque intégralement du paragraphe Le poisson et le violoniste du chapitre Pourquoi travaillons-nous ? de ce livre (le violoniste est devenu guitariste pour mieux coller à l’image de ce site web). Vous apprécierez au passage la défintition que donne Gilles Vervisch d’un guitariste. C’est toujours intéressant de voir comment nous sommes perçus par un philosophe.

On citera aussi Fichte

Chaque animal est ce qu’il est ; l’homme, seul, originairement n’est absolument rien. Ce qu’il doit être, il lui faut le devenir

Johann Gotlieb Fichte, le Fondement du droit naturel, 1796

Chez Rousseau aussi

Car pour Rousseau, la musique, du moins comme mélodie, ne relève ni de la science ni de la simple nature, mais bien de l’humain, seul animal capable de se perfectionner, c’est à dire d’acquérir «en bien ou en mal» l’ensemble des qualités, vices et vertus, qui lui permettent de devenir «tout ce qu’il peut être» et non ce qu’il doit être. Car la perfectibilité, sur le modèle de l’imagination mélodique en musique, permet à l’homme de devenir vraiment humain et libre, comme il l’explique dans un chapitre du contrat social, et de quitter l’animalité bornée, stupide et soumise à l’instinct.

Alain Lambert, Première suite sur «La haine de la musique» de Pascal Quignard en continuant de relire Rousseau [url]

On retrouve aussi cette notion dans l’existensialisme contemporain « Faire et en faisant, se faire« .

Chez Sartre par exemple

Il n’y a de réalité que dans l’action ; elle va plus loin d’ailleurs, puisqu’elle ajoute : l’homme n’est rien d’autre que son projet, il n’existe que dans la mesure où il se réalise, il n’est donc rien d’autre que l’ensembler de ses actes, rien d’autre que sa vie.

Jean-Paul Sartre, L’Existensialisme est un humanisme, Éditions Nagel, Paris, 1946

Et voilà, maintenant, vous avez une (des) bonne raison de vous mettre enfin à travailler en cette nouvelle année 2011 qui s’annonce…

Bonne année et meilleurs vœux

Jack

Critique du livre de Vervisch sur tournezlespages

* avec l’aimable autorisation de l’auteur

6 commentaires »

  1. Cher Jack,

    merci pour cet article ainsi que tous les autres de ton site ! Un contenu toujours intéressant et de qualité.

    bien musicalement
    Matt Marguerite

  2. Georges a dit

    Vraiment tres interressant, je suis un passionné de jazz, mais malhereusement dans mon pays il n’y a quasiment pas d’ecole de musique jazz, et j’ai du apprendre sur le tas à l’oreille. Je suis à la recherche d’un guitariste professeur à distance.
    Dans le cas ou ca te dit, ou si tu as un contact à me donner, je reste en attente.

    Merci

    • Jack a dit

      Bonjour Georges,

      et merci pour tes gentilles paroles de là où tu viens.
      Les cours à distance il y en a plein sur le web mais sincèrement, je ne sais pas ce que ça vaut… (je veux dire en qualité parce que pour le prix c’est pas donné)

      Peut-être se trouvra-t-il un lecteur de ce site pour t’orienter…

      Bonne chance

      Jack

  3. Vervisch a dit

    Cher Jack,
    merci pour ce relais. Je ne sais pas ce qu’en pense mon éditeur, mais personnellement, je trouve plutôt sympa de faire référence à mon père noël. De toute façon, il y a les références.

    Bonne année,
    cordialement,
    Gilles vervisch

    • Jack a dit

      Merci cher Gilles pour l’autorisation d’emprunter votre charmant Père Noël. J’ai adoré dévorer votre livre, que je n’ai découvert que très récemment grâce à Europe1.
      En attendant de découvrir vos autres ouvrages.
      Meilleurs vœux à vous aussi
      Cordialement,
      Jack

Laisser un commentaire

bruits

pédagogie – humeurs etc. La partie « philosophique » du site…

Les différents genres de musique

Voici ce qu'écrit Paul Berthier dans son ouvrage sur Rameau paru en 1957 au sujet des genres de musique. Ça n'a pas tellement changé je trouve ;-)

Lire la suite de Les différents genres de musique

Le goût des autres…

Les hommes se disputent, une toile de Louis-Léopold Boilly en 1818

Les hommes se disputent, 1818, Louis-Léopold Boilly

Voici un article sur l’appréciation esthétique et le jugement de goût… Vous savez, ces discussions interminables où tout le monde finit par s'engueuler, à propos de tel morceau de musique, de tel style (le rap c'est de la merde), tel musicien (il est nul), groupe (Daft Punk c'est génial), etc. etc.

Lire la suite de Le goût des autres…

Pensées sur la musique

Sur la musique - André Suarès

« La musique, langage universel parce q'elle est le le langage de tout l'homme.

Lire la suite de Pensées sur la musique

Spotify AI

Intelligence artificielle au sein du logiciel Spotify

decouvertes-de-la-semaine-spotify Il y a 40 millions de titres disponibles sur Spotify, alors vous vous demandez peut-être quoi écouter ? Justement Spotify a pensé à vous en proposant chaque lundi une playlist de 30 titres à découvrir

Lire la suite de Spotify AI

Le guitariste ignorant

Pat Martino, guitariste et philosophe

Pat Martino, guitariste et philosophe

Quand on commence à jouer d’un instrument, vous pensez qu’on peut faire ce qu’on veut (puisqu’on ne sait rien) ou au contraire qu’on ne peut rien faire (puisqu’on ne sait rien) ?

« It’s up to the individual to take advantage of their own individualism and not to try to be something they’re not. If it isn’t comfortable, it’s natural that it shouldn’t be comfortable. What you are blessed with is what shall result and your innovation will be that. If you avoid it, you will succomb to mediocrity in the process »

Pat Martino

Guitariste, musicien ou artiste ?

Alan Licht

Sous ce titre un peu provoquant se cache une réflexion sur les objectifs qu’on se fixe (ou pas) quand on apprend à jouer de la guitare. La façon dont on se voit soi-même et ce qu’on veut devenir entraînerons des changements fondamentaux dans notre réflexion et dans la façon de considérer nos progrès techniques.

Lire la suite de Guitariste, musicien ou artiste ?

C koi la muzic ?

Un article pour se détendre

Les réponses proposées par un ami, professeur de musique, à des questions (fondamentales) ou des affirmations sur la musique, entendues au cours de ma vie… J’espère que ça vous amusera.

Lire la suite de C koi la muzic ?

The Infinite Variety of Music

The Infinite Variety of Music, by Leonard Bernstein

Ayant fait récemment l'acquisition d'un vieux bouquin en anglais de Leonard Bernstein : The Infinite Variety of Music (Plume Books, 1966), j'ai décidé de publier ici l'introduction de cet ouvrage (sans l'autorisation des éditeurs, j'espère que je n'irai pas en prison pour ça mais ce texte est introuvable maintenant). Lire la suite de The Infinite Variety of Music

Le caractère de la musique

portrait de Marc-Antoine Charpentier

Au XVIIe siècle, Marc-Antoine Charpentier (1634-1704), le compositeur de musique baroque qui a créé le célèbre Te Deum, catalogue dans ses Règles de composition les effets de chaque tonalité de la façon suivante :

Lire la suite de Le caractère de la musique

Le guitariste et le travail

Santa Claus is coming...

En cette période de fin d’année et de bonnes résolutions, j’avais envie de vous proposer un petit article pour vous motiver à vous (re)mettre au travail. Suite à la lecture de l’excellent livre de Gilles VervischComment ai-je pu croire au Père Noël ?, Max Milo Editions, Paris, 2009 -, j’ai trouvé un passage à ce sujet, bien mieux rédigé que je ne saurais le faire moi-même…

Lire la suite de Le guitariste et le travail

Répéter

icône de boucle

Une suite de phrases et de citations sur le phénomène de la répétition, en musique et ailleurs. La répétition est un principe premier en musique. Riff, thème, leitmotiv, pattern, ostinato, autant de termes désignant une phrase musicale, de durée variée, destinée à être répétée, soit à l’identique, soit avec des variations plus ou moins importantes.

Lire la suite de Répéter

Pierre Boulez

Bon, je suis allé voir l’expo sur Pierre Boulez au Louvre et je dois dire que je suis un peu déçu… 2 petites salles de l’aile Denon, des peintures d’artistes qu’il admire, une pièce pour piano diffusée dans un couloir, et des partitions originales et historiques. Ce qui m’a le plus emballé : Le Sacre du Printemps, de la main de Stravinski (version 1913), Amériques de Varèse etc. Magnifique !
Donc, une expo inachevée, ce qui doit plaire à Boulez ;-) Présentation de l’expo sur le site du Louvre.

Lire la suite de Pierre Boulez

le monde merveilleux de la guitare électrique

La guitare Gnossienne du luthier français Alquier

La guitare électrique est la somme de ses défauts et de ses qualités (comme nous…). Dans cet article, je voulais mettre un peu tout ce qui caractérise la guitare et les guitaristes. Ce qui en fait le côté unique en quelque sorte. J'espère que celà vous divertira ;-)

Lire la suite de le monde merveilleux de la guitare électrique

les 10 oeuvres françaises les plus exportées

exportation de musique

Voici les 10 oeuvres musicales de la SACEM les plus exportées en 2006

  1. Comme d’habitude
  2. Dragostea Din Tei
  3. Les feuilles mortes
  4. La vie en rose
  5. Tableaux d’une exposition (Arrangement de Maurice Ravel)
  6. Fascination
  7. YMCA
  8. Désenchantée
  9. Concerto n°1 en sol majeur (M. Ravel)
  10. Born to be alive

(Source : SACEM 2007)

On remarquera la disparition du Boléro de Ravel tombé dans le domaine public ;-)

Denis Diderot : Les leçons de musique

Voici encore un savoureux dialogue de Diderot :

L’élève : […] Mais dites-moi, n’est-ce pas une étrange malédiction que j’aie la mémoire excellente pour tout excepté pour la musique ? Je ne puis rien jouer par coeur. Cela est bien déplaisant.

Le maître : Hé bien, ne retenant rien des autres, si jamais vous composez ; bon ou mauvais, ce que vous produirez sera vôtre…

Les chansons les plus reprises au monde

Si vous ne savez pas quoi travailler, voici la liste des 8 chansons les plus reprises au monde. A vous de proposer votre version.

Lire la suite de Les chansons les plus reprises au monde

harmonie et pratique instrumentale

La connaissance des gammes et des accords permet d’avoir un background musical important pour la composition et l’improvisation, mais le niveau théorique d’un musicien doit évoluer en parallèle de son niveau pratique/technique, sinon tout ceci peut conduire à un gavage généralisé n’apportant aucune musicalité, bien au contraire…

Contrepoint et rigueur…

Voici l’avant-propos du très sérieux traité de contrepoint de Marcel Dupré (Alphonse Leduc – Editions musicales) :

« On ne peut, en contrepoint, considérer que le contrepoint rigoureux, conforme aux règles esthétiques respectées par les Maîtres du XVI° Siècle. L’étude du contrepoint libre, ou fantaisiste, est vaine. »

Tout ça ne donne pas très envie de rire, certes, mais je vous recommande quand même vivement ce traité pour avoir une idée de ce que signifie rigueur en musique ;-)

fausses notes

Un critique musical avait dit à propos de Prokoviev : « c’est du Mozart avec des fausses notes »

Plus récemment, Isaac Stern a dit : Je n’ai jamais interprété le Concerto de Schöenberg, par exemple. Leonard Bernstein me disait : « C’est du Schumann avec des fausses notes. » Pour moi, ce sont des fausses notes sans Schumann !
Isaac Stern (L’Express du 21/12/2000)

Jouer du jazz ?

Etre né quelque part

Si vous n’êtes pas nés à la Nouvelle-Orléans ou à Kansas City, serez-vous capable de jouer du jazz ? Je pense que c’est possible mais que ça ne sera pas donné…Lire la suite de Jouer du jazz ?