Allan Holdsworth

Dans cet article, j'évoquerai un guitariste hors normes, que peu de gens connaissent, hormis les guitaristes, et j'essaierai de voir ce qu'il peut nous apprendre…

Allan Holdsworth, une vie consacrée à la guitare Evoquez le nom d'Allan Holdsworth devant n'importe quel guitariste, et vous verrez immédiatement ses yeux partir dans le vague, comme si on ne pouvait rien dire, hormis les superlatifs d'usage, du jeu d'Allan Holdsworth.

Jouer comme Allan Holdsworth ?

Ceci peut surprendre celui qui n'a jamais essayé de rejouer quelques bribes d'un solo ou d'un thème de Allan. Ceux qui ont tenté, comme moi, ont dû vite se rendre à l'évidence : "c'est impossible à rejouer comme Holdsworth !". Ecarts de main gauche phénoménaux, legato main gauche invraisemblable, doigtés impossibles à retrouver, jeu très fluide et très propre sur des phrases jamais entendues ailleurs… Il y n'y a qu'une seule note qu'on puisse jouer comme lui, c'est le Mi à vide sur la 6ème corde ;-)

Holdsworth ne joue que du Holdsworth

Il l'a dit lui-même lors de plusieurs interviews : "je ne sais pas faire une simple rythmique funk !". Tout le monde prend ça pour de la modestie, mais moi je pense que s'il le dit, ça doit être vrai. En effet, j'ai découvert Holdsworth avec les disques de Tony William Lifetime, Gong et Soft Machine. Déjà à l'époque, j'avais remarqué ses phrases très legato et un style de jeu avec les gammes très actuel (depuis Satriani). C'était il y a au moins 20 ans !!! Il ne jouait déjà comme aucun autre guitariste, bien qu'alors il jouât des morceaux "normaux" de jazz-rock. Puis est venue l'époque des compos personnelles d'Allan sur des albums comme Sand par exemple, où Allan se sert du Synthaxe, ce qui était un scandale à l'époque… Mais dans aucun de ces enregistrements, je n'ai entendu Holdsworth jouer un simple blues comme Clapton sait le faire…

Holdsworth comprend-il lui-même ce qu'il joue ?

Comment comprendre ce qu'il joue alors que lui-même, quand il est amené à s'exprimer sur sa musique, est si peu loquace ;-) Il a développé son propre style, influencé par le jeu du saxophone (A priori je pense à Coltrane…) et… Django Reinhardt (dixit Allan !). Je me souviens aussi avoir lu dans un journal musical le compte-rendu d'une masterclasse à Nice il y a pas mal d'années déjà et la première journée, les stagiaires étaient complètement perdus devant les explications confuses (semble-t-il) d'Allan. Aussi, le deuxième jour, les stagiaires lui ont-ils demandé de simplement jouer et là ce fut miraculeux !

Que peut nous apprendre Holdsworth ?

Ce que je trouve le plus remarquable chez Holdsworth et la leçon qu'on peut tirer de sa carrière, c'est que la technique doit servir l'expression de la personnalité du musicien. Chez Holdsworth, aucune phrase ne sonne "laborieuse", tout est au service de la ligne mélodique (complexe en général), on n'a jamais le sentiment d'entendre des gammes rabâchées et récitées…

Il nous apprend surtout qu'on ne joue bien que dans son propre style, ça a l'air évident à dire, mais c'est moins évident à vivre…

Moralité

Chacun doit trouver en lui-même les ressources nécessaires à l'expression de son art.

Je remets cet article en ligne suite au décès récent d'Allan… Je me souviendrai toujours d'un super concert au New Morning, Paris, où il y avait Terry Bozzio dans la salle, avec nous ;-) Et beaucoup de gens connus (Ramon Pipin, Jean-Miche Kajdan, etc.) qui faisaient la queue avec nous pour entenrdre et voir (donc croire) ce phénomène que fut Allan Holdsworth ! So long Allan!

Allan Holdsworth

1 commentaire »

  1. niko espi a dit

    Bonjour, bravo pour ce petit article. Allan est à mes yeux, au moins aussi précieux pour la musique qu’un Mozart ou qu’un Beethoven. Seulement aujourd’hui, les créateurs ne font plus recette. Son oeuvre s’étend bien au delà des limites propres à la guitare, et son mode d’expression musicale a ouvert des voies jusqu’alors inconnues. Il fait partie de ces rares pionniers courageux et créatifs, qui auront laissé une trace indélébile dans l’histoire des hommes. Il y a clairement la musique avant, et après Allan Holdsworth. Son incroyable modestie sourirait à l’énoncé de cette phrase mais c’est bien de cette énormité musicale sans pareille dont il est question lorsqu’on évoque son oeuvre. Si vous ne le connaissez pas encore, précipitez vous pour le découvrir. Les occasions de pénétrer des mondes magiques et inconnus se font rares de nos jours :-) Allan Holdsworth ou « la magie sans artifices ».

Laisser un commentaire

guitaristes

Ceux qui ont fait l’histoire de cet instrument

Pat Metheny

Pat Metheny est un guitariste controversé, autant adulé que dénigré, tournant sans cesse aux quatre coins du globe. Il était, en 2004, le guitariste de jazz le plus connu des musiciens !

Lire la suite de Pat Metheny

Allan Holdsworth

Dans cet article, j'évoquerai un guitariste hors normes, que peu de gens connaissent, hormis les guitaristes, et j'essaierai de voir ce qu'il peut nous apprendre…

Lire la suite de Allan Holdsworth

Pat Martino

Comme toujours dans cette série d'articles, je ne vous raconterai pas la vie de Pat Martino, mais plutôt les réflexions que m'inspirent son histoire

Lire la suite de Pat Martino

Jimi Hendrix

Jimi Hendrix

le guitar-hero de ma jeunesse sniff…

Lire la suite de Jimi Hendrix

Django Reinhardt

Le disque de Django que j'ai écouté et réécouté

Le manouche lumineux

Voici un autre guitariste que j’adore (et le terme est faible…)

Lire la suite de Django Reinhardt